Hors de contrôle

  • le mois dernier
Le 11 décembre 1999, au large de Brest et de Saint-Nazaire, le second capitaine du pétrolier Erika découvre que trois fissures menacent de faire couler le navire. A bord, 31 000 tonnes de fioul, soit l'équivalent de 1000 camions citernes risquent de provoquer une gigantesque marée noire. Le lendemain matin, le bilan est sans appel : 400 kilomètres de côtes polluées, 150 000 oiseaux disparus et 250 000 tonnes de déchets. Que s'est-il réellement passé à bord ?