Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Une enquête ouverte contre le ministre Damien Abad pour "tentative de viol" annonce le Parquet de Paris suite à la plainte déposée par une élue centriste pour "tentative de viol" concernant des faits remontant à 2010

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Une enquête a été ouverte contre Damien Abad pour "tentative de viol", selon une information de l'AFP. Cette enquête fait suite à la plainte déposée par une élue centriste pour "tentative de viol" concernant des faits remontant à 2010.

Les investigations ont été confiées à la Brigade de la répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Depuis sa nomination au sein du gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne, le ministre des Solidarités a été accusé de viol ou de tentative de viol par trois femmes dont les témoignages ont été révélés par Mediapart, dont l'élue centriste. Mais le parquet de Paris, jusqu'ici, a fait savoir qu'il n'ouvrait pas d'enquête préliminaire "en l'état", faute de pouvoir identifier les victimes et d'organiser une audition.

Le 14 juin, Mediapart avait révélé son témoignage : l’élue dénonçait une agression sexuelle et du harcèlement de la part de Damien Abad lors d’un mariage dans l’Aveyron, le 31 juillet 2010 ; mais aussi une tentative de viol lors d’une fête au domicile du député européen, à Paris, au premier semestre 2010. Des accusations que Damien Abad avait « catégoriquement » réfutées.

Après la publication de cet article, Damien Abad a indiqué, dans un communiqué diffusé par sa conseillère presse au ministère, qu’« une nouvelle fois » il conteste « avec la plus grande fermeté toute accusation de tentative de viol ou d’agression sexuelle portée contre [lui] ». « Je ne laisserai pas ces accusations mensongères et scandaleuses sans réponse. [...] Ma détermination est totale », a ajouté le ministre, annonçant qu’il allait déposer une plainte en dénonciation calomnieuse.
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir