Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

Boris Johnson et ses homologues du G7 se moquent de l'image virile de Poutine

LeHuffPost
LeHuffPost
GUERRE EN UKRAINE - Scène quelque peu cocasse au G7. Les grands dirigeants mondiaux se sont amusés ce dimanche 26 juin à ironiser sur l’image virile affichée fréquemment par le président russe Vladimir Poutine, en se demandant s’ils pouvaient ôter leur veste à l’ouverture du sommet du G7 en Allemagne.

“On garde les vestes? On les enlève? Pouvons-nous nous déshabiller?”, interroge le Premier ministre britannique Boris Johnson en s’asseyant à la table de travail au château d’Elmau en Allemagne où le chancelier Olaf Scholz accueille jusqu’à mardi les dirigeants des États-Unis, du Canada, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, de France, d’Italie, du Japon et de l’Union européenne.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, suggère alors d’attendre la photo officielle pour tomber la veste mais Boris Johnson lance: “nous devons montrer que nous sommes plus forts que Poutine”. Et la boutade en a inspiré d’autres, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Une photo de famille... en costume
“Nous allons avoir droit à la démonstration d’équitation torse nu”, renchérit alors Justin Trudeau, se référant à une fameuse séance photo de 2009, où l’on peut voir Vladimir Poutine à cheval torse nu dans les montagnes de la région sibérienne de Tyva pendant ses vacances.


“L’équitation, c’est ce qu’il y a de mieux”, réplique sobrement Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne -seule femme de cette réunion- sans apparemment se prononcer sur la question de l’habillement elle-même. Seul Joe Biden semblait rester impassible face aux boutades sur le chef du Kremlin.

“Nous devons leur montrer nos pectoraux”, insiste encore Boris Johnson, laissant esquisser un sourire à Emmanuel Macron. Mais c’est finalement en costume, ayant simplement tombé les cravates, que les sept dirigeants ont pris place sur le podium pour la traditionnelle photo de famille.

De gauche à droite, Justin Trudeau, Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Joe Biden, Boris Johnson, Fumio...
VIA ASSOCIATED PRESS
De gauche à droite, Justin Trudeau, Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Joe Biden, Boris Johnson, Fumio Kishida et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen posent pour une photo de groupe, pendant le sommet du G7, au château d'Elmau à Kruen, en Allemagne.
Lors de l’ouverture du sommet, Joe Biden a annoncé que les pays membres du G7 allaient mettre en place un embargo sur l’or russe. “Ensemble, le G7 va annoncer que nous allons interdire l’or russe, une source d’exportation majeure, ce qui privera la Russie de milliards de dollars”, a tweeté le président américain Joe Biden.

Dans l’attente d’autres sanctions contre la Russie, les sept grandes puissances (Allemagne, Etats-Unis, France, Canada, Italie, Japon, Royaume-Uni) formaliseront leur engagement à l’issue de la réunion mardi, mais Washington, Londres, Ottawa et Tokyo s’y sont d’ores et déjà ralliés-

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir