il y a 8 mois

Abad, Darmanin... La colère féministe contre le "gouvernement de la honte"

LeHuffPost
LeHuffPost
POLITIQUE - “J’ai l’impression qu’on se fout de nous”. Mardi 24 mai, quelques centaines de personnes ont manifesté à Paris pour dénoncer la nomination de Damien Abad et la reconduite de Gérald Darmanin au sein du nouveau gouvernement d’Élisabeth Borne, malgré des accusations de violences sexuelles à l’encontre de ces deux ministres issus de la droite.

Le nouveau ministre des Solidarités, de l’Autonomie et du Handicap est sur la corde raide depuis la révélation, par Mediapart, de deux témoignages l’accusant de viol. Quant à lui, le ministre de l’Intérieur est toujours officiellement visé par une plainte pour viol, même si un non-lieu a été requis par le parquet de Paris en janvier dernier.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir