Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

Nicolas Hulot face à la mort : cette "immonde nuit de Noël' où il a retrouvé le...

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Nicolas Hulot face à la mort : cette "immonde nuit de Noël' où il a retrouvé le...
S'il fut dés l'âge de 15 ans orphelin de père, Nicolas Hulot a également perdu un frère, prématurément. C'était en 1974. Cette année là, le soir de Noël, il était descendu à la cave de sa maison, avec sa soeur Béatrice, pour chercher deux chaises supplémentaires, comme le rapporte l'Express. Et il y avait fait une macabre découverte...Âgé de 19 ans, il avait trébuché sur le corps sans vie de son frère ainé, Gonzague, qui avait averti la famille trois mois plus tôt qu'il partait pour un "tour du monde". Ce soir là, Nicolas Hulot l'avait trouvé "roulé dans un tapis à côté du vieux train électrique". Gonzague Hulot avait alors laissé un mot, posé à côté de lui et qui disait "La vie ne vaut pas la peine d'être vécue".Il n'avait rien dit. Et sa soeur non plus. Comme l'hebdomadaire le rapporte, frère et soeur "avec la complicité d'un oncle", vont "taire sa mort". Ce n'est que le lendemain qu'ils le diront à leur mère. Ils veulent, pendant quelques heures encore "offrir à une femme abîmée par la vie quelques instants de répit". Une "immonde nuit de Noël" qui marquera Nicolas Hulot à vie comme il l'écrira dans son livre, Les Chemins de traverse (Lattès), sorti en 1989...La même année que la sortie de l'ouvrage, il croisera également la route d'une certaine Sylvia, âgée de 16 ans. Dans le dernier numéro d'Envoyé Spécial, cette dernière a révélé que l'animateur l'avait "forcée à lui faire une fellation". Suite à ses déclarations notamment, une enquête vient d'être ouverte à Paris.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir