Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 23 jours

Obsèques de Jean-Paul Belmondo : Sophie Marceau s'explique sur son absence remarquée

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Obsèques de Jean-Paul Belmondo : Sophie Marceau s'explique sur son absence remarquée
Jean-Paul Belmondo n’est plus. C’est chez lui, à Paris, que le plus connu des cascadeurs français s’est « éteint tranquillement », a annoncé son ami et avocat Michel Godest à l'AFP. A la suite de cette triste disparition, les réseaux sociaux ont vite été gagnés par une vague d’émotion et de mélancolie. Voir partir Jean-Paul Belmondo, c’est dire au revoir au dernier pilier d’une bande incontournable du 7ème art. Le 9 septembre, famille, amis et acteurs s’étaient donné rendez-vous aux Invalides pour une cérémonie nationale suivie par des milliers de téléspectateurs à la télévision. Les stars ne se sont pas fait prier pour assister à cet hommage aussi grand que l’homme pour lequel il était organisé. Le lendemain, c'est en l'église Saint-Germain-des-Prés que les acteurs se sont retrouvés autour de sa famille pour un ultime adieu. Mais une comédienne manquait à l’appel ce jour-là : Sophie Marceau.C’est dans Joyeuses Pâques que Sophie Marceau a eu l’honneur de jouer avec Jean-Paul Belmondo : « [Il] portait le film et entraînait tout le monde avec lui. J’adore la comédie et faire le clown. Avec lui, une prise ne ressemblait jamais à une autre, il fallait être souple, prête à l’impro. C’était un tournage heureux.[…] Je me sentais très bien accompagnée », indique-t-elle au Figaro ce mercredi 22 septembre.Au casting du prochain film de Lisa Azuelos, I Love America, Sophie Marceau devait se rendre à Los Angeles pour les besoins du tournage. Mais malgré cela, elle avoue qu’elle n’aurait sûrement pas été aux obsèques si elle avait été disponible : « J’aime bien l’idée de témoigner mon amitié mais je l’ai fait à plusieurs reprises pour Jean-Paul. Je lui ai rendu hommage au Festival de Venise il y a deux ans. On a gardé un respect mutuel, je lui vouais une grande admiration. » Si elle confie ne pas avoir « eu de peine » en apprenant sa mort, c’est parce qu’elle sait qu’il a été heureux : « Il a fait ce qu’il a aimé avec énormément de générosité. Il a eu une vie accomplie et bien remplie ». Un homme Magnifique.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir