Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 24 jours

Explosion de l’usine ZAF : rappel des faits

CNEWS
CNEWS
Comme tous les 21 septembre, Toulouse commémore aujourd'hui l'explosion de l'usine AZF qui a fait 31 morts et des milliers de victimes il y a 20 ans. C'est à ce jour la plus grave catastrophe industrielle en France depuis 1945. Rappel des faits…
10 h17, le 21 septembre 2001, le sol a d'abord tremblé... Puis une déflagration, énorme, assourdissante, se produit à 3 km au sud de Toulouse : l'usine AZF vient d'exploser. Ou plus exactement les 300 tonnes de nitrate d'ammonium stockés dans le hangar 221. A la place de l'entrepôt, un immense cratère s'est formé. Tout autour les bâtiments sont éventrés. 21 ouvriers qui travaillaient sur le site sont tués sur le coup. Sur des kilomètres à la ronde le souffle de l'explosion a fait éclater les vitres, des plafonds, des murs se sont écroulés… C'était comme un bombardement raconteront plusieurs témoins. 
Les hôpitaux sont submergés par l'afflux des blessés. Partout c'est la panique. 10 jours après les attentats aux Etats-Unis, les toulousains pensent à une attaque terroriste. Le plan rouge est déclenché. Plusieurs écoles autour du pôle chimique sont détruites, mais les enfants en récréation ont échappé, pour la plupart, aux éclats de verre tranchant. Un temps redouté la menace d'un nuage toxique est écarté grâce au vent. A la fin de la journée le bilan est terrible : 31 morts et des milliers de blessés. Après une bataille judiciaire de près de 18 ans AZF et son directeur de l'époque sont condamnés pour faute caractérisée, négligence et manquement aux obligations de prudence.