Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Mensonges : Audrey Fleurot se confie sur un regret à propos de son interprétation

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Mensonges : Audrey Fleurot se confie sur un regret à propos de son interprétation
Bonne nouvelle pour les fans de la série. Mensonges revient ce jeudi 9 septembre 2021 sur TF1 pour la diffusion des épisodes 3 et 4. L'occasion pour les téléspectateurs de découvrir la suite de cette fiction dramatique. Lors de sa première diffusion le 2 septembre dernier, le show adapté de la série UK Liar la nuit du mensonge qui compte 6 épisodes de 52 minutes, a connu une bonne audience. En effet, 5,54 millions de téléspectateurs étaient devant leurs écrans pour cette nouvelle fiction.Et on peut dire que le synopsis a bien intrigué les Français : après un diner entre le chirurgien réputé Thomas, interprété par Arnaud Ducret, et Jeanne, professeur fraîchement célibataire et sœur d’une de ses collègues incarnée par Audrey Fleurot, celle-ci se réveille le matin sans souvenir. Alors qu'elle assure avoir été violée, Thomas clame son innocence...Dans la série, le personnage d'Audrey Flot pratique le kayak. Seulement, l'actrice de 44 ans a certains regrets concernant ces scènes dans l'eau. "On voit que je ne pagaie pas bien du tout. Ça fait la blague pour quelqu'un qui n'y connait rien en kayak, mais pour un connaisseur ça fait cher quoi !", confie-t-elle à Télé Loisirs. En effet, celle qui joue le rôle de Jeanne regrette de ne pas avoir eu plus de temps pour s'entrainer à ce sport aquatique afin de paraitre plus crédible devant les caméras."J'aurais aimé avoir un peu plus de temps pour m'entraîner et faire un peu plus illusion. Je n'avais jamais pratiqué le kayak avant cette série, ça se voit à l'écran et ça m'ennuie profondément. J'ai eu une mini formation de 30 minutes quoi... c'était vraiment trop court. Donc pour mon héroïne qui est supposée pratiquer ce sport depuis des années... ça la fout mal et ça m'emmerde", explique la compagne de Djibril Glissant. "C'est le genre de truc en plus dans mon métier qui peut vraiment me plaire. Me mettre à fond dans un sport pour rentrer dans un personnage et, là, je n'en ai pas eu le temps, ni assez de préparation...", a-t-elle conclu. Un professionnalisme qui n'a malheureusement pas résisté aux contraintes de temps.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir