Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

Clarisse Agbégnénou « en dépression » : ses touchantes confidences à Jacques...

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Clarisse Agbégnénou « en dépression » : ses touchantes confidences à Jacques...
Clarisse Agbégnénou a ému la France. La judokate française de 28 ans a raflé deux médailles d'or olympiques à Tokyo. Sur le plateau de JT de 13 heures de TF1, la porte-drapeau de la délégation française est revenue avec émotion sur sa victoire avec le journaliste Jacques Legros. L'occasion pour la sportive de haut-niveau de faire de touchantes confidences. Déterminée à s'imposer, elle a évoqué combien sa déception avait été grande quand elle avait appris que les JO de Tokyo étaient finalement reportés d'un an.Clarisse Agbégnénou a tout simplement "craqué". "Je n'étais pas bien, j'étais en dépression. Ca a été très difficile. Quatre ans c'est très long, cinq ans c'est interminable, donc je suis vraiment contente de mettre relevée de ça, et ce n'était vraiment pas facile". La judokate a expliqué qu'elle avait navigué à vue pendant de longues semaines. "En plus on ne savait pas trop, les Japonais ne voulaient pas trop de nous chez eux, donc c'était dur. Je recevais des messages : 'Clarisse, ça va être annulé. Tiens toi prête'. Je leur répondais 'ne vous inquiétez pas, je suis tombée une fois, pas deux, mais en tous cas quand j'irai, j'irai la chercher cette médaille". Un tempérament de battante qui a payé.Clarisse Agbégnénou a tenu parole. A Rio en 2016, elle avait dû se contenter de l'argent. A Tokyo, elle a pris sa revanche. Comblée, la judokate ne cache pas sa fierté à longueur d'interviews. "La médaille que j'ai décrochée en individuel, pour moi, c'est la plus belle. C'est la concrétisation de tout le travail que j'ai pu faire, de cette année de Covid-19 qui a été compliquée. Forcément, ce n'est que du bonheur et je me dis que ça valait le coup que je me batte", avait-elle déclaré à France Info.Très émue, la judokate a partagé cette victoire avec sa famille. Ses proches étaient nombreux à l'attendre à l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle pour féliciter celle qui vient de poser le pied sur le sol français aux côtés de Teddy Riner notamment. Celle qui a brillé sur les tatamis n'a pu retenir ses larmes en enlaçant son clan. Une victoire plus que méritée.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir