Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 9 mois

Sarah Harding (Girls Aloud) : atteinte d'un cancer du sein agressif, la chanteuse de...

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Sarah Harding (Girls Aloud) : atteinte d'un cancer du sein agressif, la chanteuse de 39...
Le 13 mars, Sarah Harding a révélé être atteinte d'un cancer très avancé. La chanteuse révélée par l'édition britannique de Popstars voit désormais ses jours comptés. Une fatalité qui lui donne envie de profiter de chaque instant.Une terrible révélation. Sarah Harding a annoncé être atteinte d'un terrible cancer du sein. Malade depuis plusieurs mois, la chanteuse révélée par l'édition britannique de Popstars aurait vu sa maladie s'aggraver il y a plusieurs mois alors que son cancer s'est étendu à sa colonne vertérable. La star a suivi un traitement basé sur la chimiothérapie et la radiothérapie mais il semblerait que son état ne se soit pas amélioré. "J'en suis maintenant à un stade où je ne sais pas combien de mois il me reste. En décembre, mon médecin m'a dit que le prochain Noël serait probablement mon dernier. Je ne veux pas connaître de pronostic exact. Ce qui est important pour moi aujourd'hui, c'est simplement de me sentir bien", a-t-elle révélé le 13 mars, dans les pages du Times.Sarah Harding semble désormais résignée quant à ses chances de guérir de son cancer. À 39 ans, elle souhaite profiter de chaque instant avec ses proches afin de ne rien regretter. "J'essaie de vivre et de profiter de chaque seconde de ma vie. Je prends un verre de vin ou deux car cela m'aide à me détendre. Je suis sûre que certaines personnes pourraient penser que ce n'est pas une bonne idée, mais je veux essayer de m'amuser. J'en suis maintenant à un stade où je ne sais pas combien de mois il me reste." Un terrible constat auquel elle veut pleinement faire face après avoir été dans le déni. A ses yeux, son cas ne serait pas aussi grave si elle avait consulté un médecin plus tôt. La chanteuse pense que la crise du coronavirus lui a donné une excuse pour repousser le moment fatidique. "Oui, il y a eu un confinement. Oui, il y a eu une pandémie, mais c'était presque comme si j'avais utilisé cela comme une excuse pour ne pas faire face au fait que quelque chose n'allait vraiment pas". Dans cet entretien, elle a décidé de raconter son histoire et d'inciter les gens à se faire dépister plus régulièrement. "Ce que j'aimerais vraiment faire. C'est faire la fête une dernière fois avec eux avec tous les gens que j'aime. Ensuite, je pourrai partir sereinement." Souhaitons-lui que la crise sanitaire prenne fin pour lui laisser une chance de vivre ses dernières volontés...

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir