Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois|65 vues

« Oh les bâtards » : la réaction très spontanée de Vianney face à une...

Pause Fun
Pause Fun
« Oh les bâtards » : la réaction très spontanée de Vianney face à une séquence...
Vendredi 5 février, à la veille de la saison 10 de The Voice, Vianney était invité sur le plateau de Quotidien. L’occasion de parler du télé-crochet, de son dernier album N’attendons pas, mais aussi de l’actualité qui a choqué le chanteur.Le jury a changé. Marc Lavoine, Amel Bent et Florent Pagny font partie des jurés de la saison 10 de The Voice. Mais il y a aussi un petit nouveau : Vianney. Vendredi 5 février, à la veille de la diffusion des premières auditions à l’aveugle, le chanteur était invité sur le plateau de Quotidien, avec Cécile Duflot, pour évoquer son expérience dans le télé-crochet, son dernier album N’attendons pas, mais aussi l’actualité. Et il a été très choqué par une séquence polémique lancée par Yann Barthès : ce qu’il s’est passé à l’Assemblée Nationale, mercredi 3 février.Avant que Mathilde Panot, députée La France Insoumise, prenne la parole dans l’hémicycle, elle a vivement été insultée. « C’est un folle », entend-on, ou encore « la poissonnière ». Des insultes proférées par le député de la Vendée de La République en Marche, Pierre Henriett. « Mathilde Panot passe son temps à vociférer à la tribune et à couper la parole. J’étais excédé et mon propos n’est en rien une injure, encore moins sexiste, c’est une expression pour dénoncer son comportement comme je le fais aussi pour ses collègues masculins », s’est-il expliqué sur Twitter. Des sanctions ont été demandées par Richard Ferrand, président de l’Assemblée, contre Pierre Henriett pour les insultes qu’il qualifie de « sexistes ».En montrant les images, Yann Barthès voulait faire réagir Cécile Duflot, elle-même victime du sexisme à l’Assemblée en 2012, alors qu’elle portait une robe à fleurs. Mais en découvrant les images, c’est Vianney qui a réagi : « Oh les bâtards ! », a-t-il lâché. « Ce qu’il a dit était suffisant », a commenté Cécile Duflot, approuvant la réaction de Vianney. « C’est vrai que j’ai dit “les bâtards”… », a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « Le mec, il a mon âge quand même, c’est ça qui est dommage. Je croyais que c’était un truc de vieux maintenant. » Mais non, Pierre Henriett a 29 ans seulement. « Faut pas, garçon… C’est fini, normalement, on a arrêté ces trucs là… Faut arrêter. »

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir