Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 ans

Mort de Claude Brasseur : la beau geste de son fils, Alexandre Brasseur, pour son public

MediaActuY
MediaActuY
Cela fait déjà plus d'un mois que Claude Brasseur a rendu son dernier souffle. Le 22 décembre dernier, l'acteur est mort laissant derrière lui de nombreux admirateurs et un fils unique, Alexandre. Après avoir d'abord décidé de supprimer son compte Instagram pour faire son deuil en toute intimité, le comédien de Demain nous appartient avait rendu un bel hommage à son papa. Et ce mercredi 27 janvier, c'est pour s'adresser à son public qu'il s'est emparé de ses réseaux sociaux. "Chères toutes chers tous, ne lisant ni mes messages ni les commentaires sur mes réseaux sociaux je tenais néanmoins à remercier profondément toutes celles et ceux qui ont tenu à me témoigner leur affection lors du décès de mon père", a sobrement écrit Alexandre Brasseur, qui a reçu des centaines de messages depuis la disparition de son papa. Le 29 décembre dernier, lors des obsèques de Claude Brasseur, Alexandre Brasseur lui avait déjà rendu un tendre hommage.
"Claude est parti le jour de la mort de son père, un 22 décembre. À leur manière, et pour l'éternité, ils se sont rapprochés. La mort est triste, mais la vie est belle. Et Dieu sait qu'il l'aimait effrontément. Je pense à ma mère, je pense à mes enfants, à notre famille, à ses amis qui sont partis, à ceux qui restent, mais surtout, je pense à lui, l'enfant de la roulotte, racontait Alexandre Brasseur, entouré de l'entourage proche du comédien. Je revois ses parents, Pierre et Odette, qui ont gardé un œil lointain sur leur petit Claudy, dont l'enfance a disparu, mais qui reste l'homme qu'il est devenu, avec ses joies qui passent, ses chagrins qui restent." Dans un long article publié dans les colonnes de Paris Match, il évoquait la fin de vie de son papa. "Il y a trois ans et demi, il y a eu des soucis de santé. La vie a rattrapé cet homme bon, cet épicurien, ce travailleur acharné", écrivait celui qui donne la réplique à Ingrid Chauvin.
Alexandre Brasseur : "J'ai aimé mon père sans condition"
"Mais lorsqu'il voyait ses petits-enfants, mes enfants qu'il aimait tant, il retrouvait un peu de cette force qui lui manquait pour reprendre le chemin des plateaux et de la scène, continuait Alexandre Brasseur. Ma mère, Mimi, une sainte, a été la femme de sa vie pendant plus de cinquante ans. Elle est restée avec lui et lui a offert l'amour fou jusqu'au bout. Mon père a été choyé, entouré, dorloté, caressé. Je souhaite à tous de pouvoir partir comme il est parti." Un texte bouleversant pour le comédien, qui a longtemps vécu une relation compliquée avec son papa. Dans les colonnes de Paris Match, il écrivait encore : "Claude a vécu pleinement, effrontément. Il a souvent été persuadé que je le jugeais. Je n'ai jamais jugé mon père. A sa place, peut-être que, parfois, j'aurais fait pire. On ne doit juger, on doit chercher à comprendre, à accepter. J'ai aimé mon père sans condition. Je me souviendrai toujours de la chaleur de ses m

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir