Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
l’année dernière|1 vue

De Tokyo à Kyoto !

Le Revo-Rama
Publié initialement le 18/04/2020.

Extrait : "D’Osaka à Tokyo : le Shinkansen Hikari.

Avant-dernière étape de ce périple l’été dernier en Asie (en ces temps de confinement et de crise économique, que cela semble loin…). Après avoir évoqué avec vous Shanghai Disney, Tokyo Disneyland et Tokyo DisneySea, Universal Studios Japan, Sanrio Puroland (Hello Kitty) et Pokémon Café / Pokémon Center DX, on remonte à nouveau le temps pour se retrouver à Tokyo que nous avons rejoint en Shinkansen depuis Osaka. Shinkansen que nous emprunterons également lorsqu’il s’agira de rejoindre Kyoto.

Le train à grande vitesse japonais est tout à fait conforme à sa réputation, et si nous avons pu expérimenter des retards liés à une panne en matinée, nous pourrions aisément nous inspirer de leur façon de faire. Le Japan Rail Pass s’avère ainsi pratique sur une telle liaison, comme sur les trajets à Tokyo sur les lignes de la compagnie JR. Il n’y a pas de cohue pour entrer dans le train, chacun sachant parfaitement attendre sans avoir à jouer des coudes, il n’y a pas de contrôleur, mais à la place une hôtesse vous proposera de goûter au Bento “Ekiben” que l’on trouve dans les trains et les gares. Vous auriez tort de passer à côté. Notez aussi que la signalétique vous avertira lorsqu’une place sera libre ou au contraire occupée. Enfin, saviez-vous que vous voyagerez toujours dans le sens de la marche ? Sympa.

Mais pour tout vous avouer le choc a été sur le réseau de la ville de Tokyo, découpé en plusieurs compagnies, et à la signalétique parfois un peu baroque. Si on n’hésite pas à vous dire où vous devez marcher grâce à un efficace marquage au sol, et si un agent japonais sera rapidement là pour vous aider avant que vous ne soyez au bord des larmes, le fléchage des itinéraires est parfois curieux. Même Citymapper raconte parfois des âneries, et Hyperdia commence à largement accuser le poids des années pour être réellement efficace. Mais rassurez-vous on s’y fait. Notre conseil : le JR-Pass et des tickets journées pour les autres réseaux, ce qui évite de se prendre la tête, et de devoir recharger sa Pasmo / Suica en borne avec de l’argent liquide (autre incongruité, pourquoi ne pas pouvoir le faire par carte bancaire Visa / Mastercard, alors que sincèrement tout les commerces que nous avons croisé, même très petits, l’acceptaient à part à l’intérieur d’un temple ?)."

En savoir plus : https://papacitoyen.reves-connectes.com/blog/2020/04/18/le-revo-rama-de-tokyo-a-kyoto-video/

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir