Recherche
Bibliothèque
Regarder en plein écran
avant-hier|17K vues

Coronavirus : des soignants priés de partir de leur logement

Le Point Actu
Le Point Actu
Alors que certains sont à leur balcon ou à leur fenêtre tous les soirs pour applaudir le personnel hospitalier à 20 heures d’autres affichent des mots dans leur immeuble pour demander à un personnel soignant de quitter les lieux, de peur d'être contaminé par le coronavirus. C'est le cas d'une aide-soignante de 24 ans, résidant à Toulouse, Sophie Rainoldi, qui a trouvé sur sa porte en fin de semaine dernière un petit mot manuscrit lui demandant : « Est-il possible pour notre sécurité de ne pas toucher les portes des parties communes ou peut-être, pour ces prochains jours, d'essayer de loger ailleurs ? » rapporte France 3 Occitanie. « Ce n'est pas parce que je suis une soignante que je ramène le coronavirus chez moi ou toutes les autres maladies. Il n'y a pas plus de problèmes avec moi qu'avec une autre personne. La peur prend actuellement le dessus. Les gens manquent d’informations », confie l’infirmière à France 3 Occitanie. Selon France Inter, un cas en certains points similaire s'est produit à Paris. Des habitants d'un immeuble du 20e arrondissement se sont opposés à l'arrivée d'une infirmière. Olivier, l’un des habitants, a voulu répondre à l'appel de solidarité lancé par l'hôpital Tenon et héberger une infirmière dans un appartement vide de l’immeuble. Olivier reçoit un e-mail de la copropriété : « Nous ne souhaitons pas prendre ce risque pour notre famille et le reste des habitants. » L'infirmière a dû quitter l'immeuble. Une autre solution d'hébergement lui a été trouvée.

Vidéos à découvrir