Recherche
Bibliothèque
Regarder en plein écran
avant-hier|19.9K vues

La peur du coronavirus gagne les habitants de Crépy-en-Valois

Le Parisien
Le Parisien
Après la mort du premier français infecté par le coronavirus, la psychose gagne de plus en plus les habitants de Crépy-en-Valois dans l’Oise et plus largement dans le département, où 13 autres cas de contamination ont été révélés. Monique, retraitée, croisée devant un supermarché de la ville, a même adopté le port de gants de protection pour aller faire ses courses. « J’ai même désinfecté mon caddie avec du produit, avoue-t-elle. Je préfère en faire plus que pas assez. Il ne faut pas tenter le diable ».Devant les grilles du collège Jean-de-la-Fontaine de Crépy-en-Valois, où l’enseignant de 60 ans décédé il y a quelques jours exerçait encore avant les vacances, des élèves ont déposé des fleurs et plusieurs lettres d’adieu. Sofiane, qui a connu le prof de techno l’année dernière lorsqu’il était en 4e est encore sous le choc. Il est venu avec sa mère, devant son collège juste pour voir, par besoin peut-être. « C’est effrayant ce qu’il se passe ici. Cet enseignant n’était même pas parti en vacances, ni en Chine, ni ailleurs. On ne sait pas ce qu’il s’est passé, et on ne peut pas faire grand chose, à part faire plus attention autour de nous. Se laver les mains et éviter trop les contacts avec les gens », souffle Cathy, la mère du jeune collégien.

Vidéos à découvrir