il y a 3 ans

Seine-Maritime : L’usine chimique Borealis, classée Seveso seuil haut, « mise à l’arrêt »

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
La préfecture de Seine-Maritime annonce ce mardi 1er octobre, la mise à l’arrêt d’une usine Seveso située dans l’agglomération de Rouen. Cette annonce survient quelques jours après le spectaculaire incendie survenu à l’usine Lubrizol, jeudi 26 septembre.

Une usine chimique, classée Seveso seuil haut à Grand-Quevilly, près de Rouen, a été « mise à l’arrêt » depuis 7 h 45, a annoncé la préfecture de Seine-Maritime ce mardi 1er octobre, précisant qu’il n’y avait pas d’incendie.

« L’usine Borealis (production d’engrais) […] a déclenché son POI (Plan d’Organisation Interne) à la suite d’une perte d’alimentation électrique qui nécessite sa mise à l’arrêt pour mise en sécurité de l’installation », a indiqué la préfecture dans un communiqué, cinq jours après l’accident de l’usine chimique Lubrizol à Rouen. L'usine Borealis est située à environ quatre km au sud-est de l'usine Lubrizol.

Selon les premières constatations, « cette perte d'alimentation électrique serait due à l'échauffement d'une cellule du poste électrique principal », a ajouté la préfecture.

Contactés par l'AFP, les pompiers de Seine-Maritime n'ont pas souhaité s'exprimer.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir