Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Koffi Olomidé contre-attaque

ACTUALITE.CD
ACTUALITE.CD
avant-hier|18K vues
L’avocat de Koffi Olomide a officiellement déposé une plainte au parquet près la Cour de cassation contre les agents de l’ordre qui ont interpellé avec une "brutalité d'une cruauté rare" le chanteur.

Dans la matinée de mercredi 25 septembre, une dizaine d'agents de la police judicaire avaient débarqué à Mont-Fleury pour interpeller le chef du Quartier Latin.

L’artiste a été sérieusement traumatisé par rapport à ce qui s'est passé, a déclaré Me Tony Mwaba, son avocat.

Pour le contexte, les clips de Koffi Olomide avaient été interdits de diffusion et de présentation au public par la Commission nationale de censure des chansons et des spectacles.

Evoquant l’abus de pouvoir, le chanteur avait vigoureusement rejeté cette décision.

« Le Congo d’aujourd’hui ne doit pas être un pays de censure. Ce Congo de Tshisekedi n’est pas ce Congo-là. Je demande au nouveau président de dire au ministre de la justice que le Congo d’aujourd’hui n’est pas celui de la dictature (…). Nous musiciens nous devons avoir notre liberté de pensée. Je le dis au nom de tous les autres chanteurs. Même le mot censure est anti-démocratique », avait-il dénoncé dans l’émission télévisée Sektion music.