Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
l’année dernière|39 vues

Réseau ferroviaire «La Maurienne» du Club Ferroviaire de Franche-Comté à l’échelle H0 - Une vidéo de Pilentum Télévision - Modélisme ferroviaire, trains miniatures, maquettisme et chemin de fer

Pilentum Télévision
Le Club Ferroviaire de Franche-Comté est un club, qui est basé à Pontarlier dans le Haut-Doubs, mais dont les membres, ils proviennent d’un peu partout en France. De ce fait, pas de local ou des maquettes ferroviaires seraient installés à demeure, les membres du club travaillent sur des modules, qui sont assemblés lors de diverses expositions. La nouvelle grande maquette modulaire (neuf mètres par deux mètres) présente une partie de la voie ferrée des Praz-de-Chamonix, en particulier la ligne Chambéry-Modane entre 1950 et 1960.

Le réseau ferroviaire, qui s’appelle «La Maurienne», est une ligne de montagne originale entre la France et l’Italie. La particularité de cette ligne et de cette maquette ferroviaire e le troisième rail latéral. La ligne a été électrifiée par troisième rail latéral en 1500 V continu en 1925. Dans l’esprit des réalisateurs de l’époque, c’était seulement à titre d’essai, que l’on équipait en troisième rail la section Chambéry-Modane.

On pensait, que la pose et la surveillance du service seraient plus faciles que celles d’une ligne de contact aérien par caténaire. En général, le «troisième rail» ou «rail de traction» est une technique de captage du courant utilisée pour l’alimentation en énergie électrique de systèmes de chemin de fer. L’alimentation par rail électrique est le plus ancien système d’alimentation électrique utilisé dans les chemins de fer; donc entre 1925 et 1930, la portion Chambery-Modane fut électrifiée en troisième rail.

Le troisième rail est placé soit entre les rails de roulement, soit, le plus souvent, à l’extérieur. Le courant électrique est transmis au train par l’intermédiaire de patins glissants, maintenus en contact avec le troisième rail. Quel que soit le type de captage (latérale, par le dessus ou par le dessous), le troisième rail est fixé au sol via des supports isolants en céramique ou en matériaux composites et est alimenté par une sous-station électrique.

Le sectionnement électrique est réalisé par le biais de rampes permettant aux collecteurs des trains de quitter un rail d’alimentation et de s’engager doucement sur le suivant. Ces rampes, dont l’angle d’attaque est défini en fonction de la vitesse du train, permettent également le franchissement d’appareils de voie.

En savoir plus:
» https://www.pilentum.de
» https://www.pilentum.org
» https://www.pilentum-television.com
Vidéos à découvrir