Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

L'humour, larmes stars et anonymes se sont mêlés hier pour les obsèques à Paris du réalisateur iconoclaste Jean-Pierre Mocky

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
avant-hier|8.8K vues
L'humour et les larmes se sont mêlés hier pour les obsèques à Paris du réalisateur iconoclaste Jean-Pierre Mocky, dont tous les hommages ont souligné l'extrême liberté et la générosité.

Une foule dense --personnalités du spectacle et compagnons de route de ses films, mais aussi simples fans de son cinéma déjanté -- a accueilli le cercueil dans la vaste église Saint-Sulpice (VIème), alors qu'un orgue de barbarie jouait notamment "Paris Jadis", ode au Paris populaire.

Âgé de 90 ans, Jean-Pierre Mocky s'était éteint jeudi alors qu'il travaillait encore à un projet de film.

En présence du ministre de la culture Franck Riester, de nombreux acteurs ont fait le déplacement: Michael Lonsdale, Dominique Lavanant, Agnès Soral, Dominique Pinon, Daniel Russo, Benoit Magimel, Henri Guybet, Bernard Menez, Daniel Prevost, Elsa Zylberstein...

Les chanteurs Richard Gotainer et Tom Novembre, le compositeur Vladimir Cosma ont pris également place dans l'église. "Il était provocateur et attentionné, tout et son contraire!

Le tournage avec lui était un plaisir. Il savait aller sur la pointe des pieds tout en hurlant de temps en temps", a confié aux journalistes Dominique Lavanant. Ancien aumônier des artistes, le père Philippe Desgens a accueilli le cercueil de bois clair en soulignant que la mère de Mocky, catholique, l'avait fait baptiser, et ajouté, en allusion à un de ses films cultes, qu'il était décidément "un drôle de paroissien". Le curé Jean-Loup Lacroix a relevé que "derrière le provocateur, il y a une homme d'une grande sensibilité".

"Il est temps que je m'arrête avant de l'entendre hurler de là-haut, non pas +moteur+ mais +coupez+", a-t-il conclu avec humour, déclenchant des rires.

Vidéos à découvrir