Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Crise de vestiaire de l'équipe de France au parlement européen

Lopinion.fr
Lopinion.fr
il y a 21 jours|486 vues
C’est un peu le Knysna de Bruxelles ! Ou comment l’appel de la secrétaire d’Etat aux affaires européennes – Amélie de Montchalin – à créer une "équipe de France" au Parlement européen a connu un flop retentissant.

Ils étaient tous invités ce vendredi à Matignon, les 79 députés européens français qui viennent d’être élus ou réélus. Autour d’Edouard Philippe et d’une douzaine de ministres… Dans une ambiance toute patriotique.

Le rendez-vous était avant tout technique puisqu’il s’agissait de discuter de la coordination du travail entre les parlementaire européens d’un côté et les services de l’Etat en charge des questions européennes... Une pratique somme toute banale.

Seulement voilà, l’affaire a très vite pris un tour politique et le gouvernement a dû essuyer une série de refus.

La tête de liste du PS et de Place publique aux élections Raphaël Glucksmann a décliné l’invitation sur Twitter. Pas question pour lui de se rendre à Matignon avec les élus du RN. "Je me sens plus proche d’un socialiste espagnol que d’un nationaliste français", a-t-il écrit.

C’est aussi "non" pour LFI qui estime ne pas avoir de consignes à recevoir de la part de exécutif.

C’est, enfin, trop tôt pour les Verts qui, en bons fédéralistes, expliquent qu’ils représentent tous les Européens et pas que les Français...

Au final, seule une partie des élus LR et RN se rendront à ce rendez-vous politisé à l’extrême … On aura bien le temps ensuite de se plaindre de la baisse de l’influence française en Europe… Allez comprendre !

Vidéos à découvrir