Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Débarquement du 6 juin 1944 : l'opération-surprise des alliés

6mediaswibbitzlp
6mediaswibbitzlp
hier|6.3K vues
Le 6 juin 1944 marque le D-Day, le jour du débarquement des Alliés sur les plages normandes. 5 juin 1944 : à Londres, le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées, assiste à l'embarquement des parachutistes au visage noirci. 6 juin à 0 h 5 : plus de 5 000 tonnes de bombes sont lâchées par les avions alliés sur les batteries allemandes le long de la côte. Dix minutes plus tard, un millier de planeurs atterrissent pour décharger hommes et matériel. De 0 h 50 à 2 h 30, des milliers de parachutistes anglais et américains sont largués sur les côtes normandes. 1 h 15 : des unités allemandes sont mises en alerte, mais le maréchal Erwin Rommel dort. Il ne sera prévenu que vers 10 heures du matin. Vers 2 h 30 du matin, le 6 juin 1944, les paras anglais prennent Ranville, au nord de Caen. Les Américains débarquent de quelque 5 000 navires sur les plages de la côte de Nacre rebaptisées « Utah » et « Omaha ». Il est alors 6 h 45 et, à Omaha Beach, dominée par des falaises, le débarquement tourne au cauchemar. Plus de 34 000 Américains sont débarqués : 2 500 seront tués ou blessés. Il est 9 h 30, le 6 juin 1944, lorsque Eisenhower peut annoncer, soulagé, « le débarquement des armées alliées sur la côte nord de la France ». Hitler n'est réveillé qu'à 10 heures. Deux heures plus tard, Winston Churchill annonce le débarquement au Parlement. À minuit, l'heure est au bilan : quelque 156 000 soldats alliés ont été débarqués. Environ 11 000 d'entre eux ont été tués, blessés ou ont disparu. Et des milliers de civils ont été victimes des bombardements.

Vidéos à découvrir