Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Incendie de Notre-Dame. Un cas d’enfant avec trop de plomb dans le sang, un appel au dépistage lancé

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
il y a 25 jours|33 vues
Un cas d’enfant présentant un taux de plomb dans le sang supérieur à la normale a été identifié, après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, survenu le 15 avril. Les enfants de moins de 7 ans ainsi que les femmes enceintes qui vivent sur l’île de la Cité sont invités à se faire dépister.

Les familles avec des jeunes enfants et les femmes enceintes vivant sur l’Ile de la Cité à Paris sont invitées à faire doser le plomb présent dans leur sang, après l’identification d’un cas d’enfant présentant un taux supérieur au seuil réglementaire, a indiqué lundi l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France.

L’Agence régionale, qui surveille les conséquences des retombées de plomb après l’incendie de Notre-Dame de Paris, a déclenché une « enquête environnementale » pour identifier, dans les lieux de vie de cet enfant, « la ou les causes de cette imprégnation et vérifier qu’elle n’est pas liée à d’autres facteurs que l’épisode exceptionnel » du sinistre survenu le 15 avril. L’enfant présente un taux supérieur au seuil réglementaire de 50 microgrammes par litre.

Ce taux de plombémie (dosage du plomb dans le sang) « impose de s’assurer que les facteurs d’exposition ont bien disparu et de suivre régulièrement la santé de l’enfant » mais « il n’implique pas de prise en charge thérapeutique particulière », précise l’agence régionale de santé dans un communiqué.

Vidéos à découvrir