Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Européennes 2019 : les populistes ne renversent pas le Parlement

6mediaswibbitzlp
6mediaswibbitzlp
le mois dernier|14.9K vues
Le RN est arrivé en tête en France, mais les groupes eurosceptiques ne pourront pas dicter leur loi au Parlement européen pour autant. Ni l'ENL de Le Pen et Salvini (58 sièges), ni l'ECR des ultraconservateurs polonais (58 sièges), ni l'EFDD de Nigel Farage (56 sièges) ne sont en mesure de renverser la nouvelle majorité. C'est plus que les sièges obtenus par le groupe de La France insoumise, GUE/NGL (38 sièges). Désormais, trois groupes devront trouver des compromis : les chrétiens-démocrates (PPE, 179 sièges), Les sociaux-démocrates (S&D, 150 sièges), Les libéraux-centristes (ALDE+Renaissance, 107 sièges). Les Verts réalisent une belle progression avec 70 sièges, mais cela reste insuffisant pour se rendre indispensable à la majorité. Ska Keller, la spitzenkandidat des Verts, s'est tout de même réjouie d'un « résultat fantastique ». Le PPE, avec son Spitzenkandidat allemand Manfred Weber, ne se laissera pas enterrer. Il faudra compter sur le groupe des libéraux et centristes (avec l'arrivée d'élus macronistes), pour départager les ambitions. La balle est toutefois dans le camp du Conseil européen, c'est lui qui doit lancer le processus de sélection du prochain président de la Commission.

Vidéos à découvrir