Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Les principales mesures de l'allocution reportée d'Emmanuel Macron

6mediaswibbitzlp
6mediaswibbitzlp
le mois dernier|24.1K vues
Emmanuel Macron avait prévu de frapper fort dans son allocution télévisée prévue ce lundi 15 avril. Selon RTL, le président de la République avait prévu dans sa déclaration « post-grand débat » d’annoncer son intention de supprimer l'école normale de la haute administration (ENA). Mais ce n’est pas la seule annonce que le président avait prévu de faire pour satisfaire les gilets jaunes, si le terrible incendie de Notre-Dame de Paris ne l’avait pas poussé à reporter son intervention. Le chef de l’état prévoirait des baisses d'impôts pour les classes moyennes financées en partie par la suppression de certaines niches fiscales. Un autre geste fort serait prévu, la réindexation sur l’inflation des petites retraites de moins de 2 000 euros de pension. Mais d’autres points du discours qu’avait prévu la président si la cathédrale n’avait pas brûlé aurait pu faire grincer des dents. S’il serait favorable à l'instauration du référendum d'initiative citoyenne (RIC) uniquement pour des sujets locaux, Emmanuel Macron n’accepte pas tout. Il souhaiterait que les Français travaillent davantage.

Vidéos à découvrir