Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Cisjordanie. Deux Israéliens tués dans une attaque à l’arme à feu

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
il y a 8 mois|0 vue
Deux Israéliens ont été tués, ce jeudi 13 décembre, dans une attaque en Cisjordanie occupée. Quelques heures plus tôt les forces d’Israël avaient abattu deux Palestiniens accusés d’implication dans des attaques qui ont causé la mort de trois Israéliens, dont un bébé.

« Un terroriste est sorti de son véhicule et a tiré en direction de soldats israéliens et de civils qui attendaient à un arrêt de bus », a indiqué l’armée israélienne. Deux Israéliens ont été tués, ce jeudi 13 décembre, dans une attaque en Cisjordanie, sur la grande route qui relie le nord au sud. Une porte-parole de l’armée a confirmé la mort de deux Israéliens sans corroborer des informations selon lesquelles il s’agissait de soldats. Les secours ont fait état d’au moins deux autres blessés dans cette attaque perpétrée non loin de la ville palestinienne de Ramallah et d’une colonie israélienne. L’assaillant a pris la fuite, a dit l’armée.

Ramallah bouclée par l’armée
« Le terroriste s’est enfui en voiture vers Ramallah dont toutes les entrées et les sorties ont été bouclées », a déclaré à des journalistes un porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus. « Nous déploierons plusieurs bataillons d’infanterie supplémentaires en Cisjordanie pour mener des opérations défensives et offensives ».

Cette attaque est au moins la troisième à l’arme à feu en l’espace de deux mois en Cisjordanie, territoire occupé depuis plus de 50 ans par l’armée israélienne. Quelques heures plus tôt, les forces israéliennes avaient annoncé avoir abattu dans la nuit deux hommes impliqués dans deux attaques distinctes qui les ont mises en état d’alerte : celle du 7 octobre qui a tué deux Israéliens à Barkan et celle du 9 décembre qui a fait sept blessés dont une femme enceinte de 21 ans à l’entrée de la colonie d’Ofra.

La crainte d’un regain de violences dans la région
Après le transfert dans un hôpital de Jérusalem de la femme enceinte de sept mois, les médecins ont accouché prématurément son bébé pour tenter de le sauver et les Israéliens avaient guetté anxieusement les nouvelles de l’hôpital Shaare Zedek. Mais celui-ci a annoncé mercredi le décès du petit garçon. Les proches et une foule accablée ont enterré le bébé à Jérusalem au cimetière du Mont des Oliviers. Grièvement blessée, la mère est dans un état stable, selon l’hôpital.

Ces morts font craindre un regain de violences dans la région, au moment précis où un calme précaire revenait dans et autour de la bande de Gaza, autre territoire palestinien. Ce jeudi midi, la branche armée du Hamas a revendiqué les deux attaques de début octobre et de début décembre en Cisjordanie, promettant que l’État hébreu ne connaîtrait « ni sécurité, ni stabilité » dans ce territoire palestinien occupé.

Vidéos à découvrir