Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Dressed to kill... killed to dress / Mercredi 18 mars -20h45

faiencerie-theatre
il y a 11 ans|404 vues
Robyn Orlin côtoie les swankas depuis son enfance. A Johannesburg, la chorégraphe
sud-africaine les croisait déjà dans la boutique de son oncle qui leur vendait des vêtements en exclusivité.
Terme dérivé d’un mot anglais, swank signifie “en mettre plein la vue”.
Lors des concours qu’ils organisent, les swankas sont motivés par la recherche de l’élégance qui leur donne une identité. Ce “cérémonial
underground ”, né sans doute à cause de l’apartheid, émerveille Robyn Orlin. Son spectacle rend hommage aux ouvriers zoulous qui oeuvrent dans les mines ou le bâtiment et se retrouvent le samedi soir dans les sous-sols d’un immeuble pour faire assaut de raffinement. Dans leurs costumes impeccablement coupés, ils défilent en chantant et dansant, devant un jury à l’origine composé, à leur demande, de Blancs.