Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Attaqué pour ses parodies, Laurent Gerra riposte

6MEDIAS
6MEDIAS
l’année dernière|156.4K vues
Laurent Gerra veut-il vraiment faire la Une de Télérama et des Inrocks ? Depuis le mois de février, il parodie les couvertures de ces magazines sur Twitter. Des parodies prises trop au sérieux selon lui. "Je me fiche éperdument d'être sur la couverture de ces magazines. En réalité, c'est tout le contraire. Je veux me moquer d'une espèce d'élite, plus exactement d'une pseudo-élite, qui est capable de dire tout et n'importe quoi le plus sérieusement du monde", explique l'humoriste dans une interview accordée au Figaro. Il fustige notamment les questions posées notamment au rappeur Eddy de Pretto. "J'ai quand même lu une connerie sans nom: "La France d'Eddy Mitchell devient la France d'Eddy de Pretto." Ah bon !", raconte Laurent Gerra qui s'en prend aussi au rappeur Booba, qui n'a pas beaucoup apprécié sa parodie. "Même en costard tu la feras pas, ni celle de GQ. Faut avoir du talent pour ça, une vraie carrière, du style, pas de préjugés et ne pas boire de Villageoise. D'ailleurs qui es-tu?", avait-il lancé sur Instagram. L'imitateur explique faire ça simplement pour rire et tente d'expliquer pourquoi il est tant critiqué. "Le problème c'est qu'on ne parle plus le même langage, donc on ne rit plus des mêmes choses (...) C'est le manque de recul de la société qui me navre. Tous ces gars, ils ont fait quoi pour être intouchables? Ils ont répondu à l'Appel du 18 juin ?", s'interroge dans Le Figaro Laurent Gerra qui compte bien continuer ses parodies.

Vidéos à découvrir