Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Anne Hidalgo : «Ce qui serait très étrange, c'est qu'on ne se pose aucune question»

il y a 2 ans3K views

libezap

Libé Zap

Alors qu'elle lance – avec, entre autres, Christiane Taubira et Martine Aubry – un mouvement politique baptisé «Dès demain», que Benoît Hamon d'en faire de même de son côté, la maire de Paris Anne Hidalgo est revenue ce jeudi au micro de RTL sur les atermoiements actuels du Parti socialiste. Pour l'élue parisienne, cette multiplicité d'entités ne doit pas être considérée «comme un problème pour la démocratie» : «C'est quand même normal que des femmes et des hommes qui croient, qui ont des idées, qui ont des convictions, qui se sont investis pour certains dans des mouvements politiques, pour d'autres dans des mouvements associatifs, se posent des questions au moment où nous sommes. Ce qui serait très étrange, c'est qu'on ne se pose aucune question et qu'on se dise : «Allez, hop, on continue comme avant, avec des figures nouvelles», sans se poser des questions sur ce que l'on peut faire pour être utile dans cette société.»

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Anne Hidalgo : «Ce qui serait très étrange, c'est qu'on ne se pose aucune question»
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x5luakx" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Anne Hidalgo : «Ce qui serait très étrange, c'est qu'on ne se pose aucune question»
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x5luakx" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus