Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Est-ce que vous pouvez laisser la porte ouverte en sortant ?

La Môme
il y a 2 ans|483 vues
texte Antoine Lemaire
mise en scène Sophie Rousseau

avec Murielle Colvez et Antoine Lemaire
scénographie Mathias Baudry
costumes Sophie Hampe
lumières Jean-Claude Fonkenel
musique Eric Sterenfeld
accompagnement chorégraphique Thibaud Le Maguer
assistanat à la mise en scène et production Emeline Godon
régie Richard Guyot

l’écriture du texte a bénéficié de
l’aide au compagnonnage de la Direction Générale de la Création Artistique
production
La Môme, La Rose des Vents - scène nationale Lille métropole,
Le Bateau Feu, scène nationale de Dunkerque, avec le soutien de la DRAC Nord – Pas-de-Calais Picardie, de la Région Hauts de France et de la spedidam
durée : 1h15


C’est l’histoire d’un homme et d’une femme, riches de l’expérience d’une vie, qu’ils ont construite ensemble. On sent qu’ils sont complices, attentifs l’un à l’autre. Ils s’aiment toujours. Ils pensent poursuivre leur vie comme ils l’ont inventée. Mais un jour, elle ne revient pas. Il l’attend. Elle rentre tard dans la nuit. Elle ne sait pas qu’il est tard. Elle ne se souvient pas de ce qu’il s’est passé. Petit à petit la femme s’éloigne de ce qu’elle a été et ne reconnaît plus celui avec qui elle a vécu. Cela les oblige à réinventer leur rapport, à accepter de vivre sans la mémoire de ce qui a été. Il oblige à accepter de faire comme si tout était pour la première fois et devient l’occasion d’un nouveau regard. La pièce réussit le pari de nous donner envie de profiter de chaque instant de la vie et de rester inventif avec ceux qu’on aime pour que l’essentiel demeure vivant.

Note d’intention :
Nous avons cherché à créer une complicité avec les spectateurs afin de nous emparer de la pièce dans ce qu’elle a de quotidien pour l’éloigner du réalisme et revenir au « rituel live » partagé qu’est la représentation. Il nous importait que le jeu des acteurs permette au spectateur d’éprouver du plaisir et de la jubilation devant l’épreuve que les personnages traversent et que l’on en sorte joyeux.

Vidéos à découvrir