Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Forces spéciales, agir autrement avec la 3D (Jdef-l’intégralité)

Ministère des Armées
Ministère des Armées
il y a 5 ans|16.1K vues
Pour ce numéro inédit «Forces spéciales, agir autrement avec la 3e dimension», le Journal de la Défense (#jdef) a suivi les commandos des forces spéciales pendant 6 mois lors de leurs entrainements.

On ne connait pas leurs visages, ni leurs noms. Leur travail est tenu au secret. Pourtant ils interviennent à chaque instant aux quatre coins du monde.
Libération d’otages, action de contre-piraterie, arrestation de criminels de guerre… Les 3.300 hommes du COS, commandement des opérations spéciales, sont aujourd’hui de tous les engagements, parfois dans les conditions les plus extrêmes. Qu’ils fassent partis de l’armée de terre, de l’air ou de la Marine, toutes les unités des forces spéciales sont amenées à maitriser la 3e dimension, milieu propice pour leurs interventions.

« Nous avons pu suivre pendant plusieurs mois quelques unes des 11 unités du commandement des opérations spéciales (COS), en particulier celles spécialisées dans le domaine aérien : 1er Régiment parachutiste d’infanterie de marine, 13ème régiment de dragons parachutistes, commando parachutiste de l’air n° 10, escadron de transport 3/61 Poitou, 4ème régiment d’hélicoptères des forces spéciales, commando Trépel…
Au-delà des missions parfois très physiques que nous avons partagées avec ces unités (notamment une patrouille motorisée de pas loin d’une dizaine d’heure, de nuit et en plein désert africain !), nous avons découvert des personnalités souvent exceptionnelles, posées, professionnelles, attachantes, et parfois très drôles. Bref, très humaines !
Les forces spéciales étant astreintes à l’anonymat le plus strict et à une certaine discrétion, il n’est pas toujours évident de se faire accepter dans la « famille » quand on est une équipe de tournage ! Mais une fois la confiance établie, nous avons été totalement intégrés aux manœuvres ; ce qui n’a pas toujours été de tout repos pour nous, techniquement et physiquement!

De grands moments dont on se souviendra longtemps sans doute ! »

Eléonore Krempff, journaliste-réalisatrice

Vidéos à découvrir