Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 7 ans|5.7K vues

Making-of : Woodkid en 4D au Grand Journal

Nikon Film Festival
Nikon Film Festival
Une première à la télévision, le procédé utilisé pour le passage de Woodkid sur le plateau d’Antoine de Caunes consiste à reconstituer un double digital de l’artiste à partir des flux vidéos de 24 appareils photo reflex reliés entre eux.

L’équipe de One More a eu accès au SDK (kit de développement) Nikon, leur permettant de contrôler tous ces boîtiers simultanément depuis un ordinateur portable : l’ouverture, la vitesse, la montée en sensibilité et le déclenchement sont donc facilement réglables et contrôlables par un seul opérateur.

3 semaines de post-production ont été nécessaires pour reconstituer en 3 dimensions la scène filmée. L’intérêt est alors de pouvoir se déplacer librement dans l’espace pour des prises de vues autrement impossibles à réaliser, une sorte de « reconstruction 4D » au rendu artistique très particulier.

L’aspect volontairement déstructuré et la présence d’artefacts était dès le départ un parti-pris participant à montrer l’enjeux technique derrière cette technique qui n’en est encore qu’à ses prémices.

Le Nikon D800 a été choisi par la production pour ses fonctions vidéo avancées et la qualité du flux FULL HD enregistré par son capteur 36,3 millions de pixels. Les boitiers sont équipés de l’objectif 24-70mm f/2.8 et contrôlés à distance depuis un ordinateur.

Pour Ludovic Drean, responsable du service Nikon Pro, « la démarche de Nikon est d’être à la pointe de la technologie et d’avancer dans les nouvelles productions d’images ». C’est mission accomplie avec ce tournage étonnant !
Plus sur