Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

Olivier Messiaen l'eau -extrait de Fete

citoyen du monde
il y a 12 ans|2.9K vues
http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Messiaen

Né en 1908 à Avignon (France). A onze ans, il entre au Conservatoire de Paris où il obtient cinq premiers prix : contrepoint et fugue, accompagnement au piano, orgue et improvisation, histoire de la musique, composition. En 1931, il est nommé organiste à l'Eglise de La Trinité où l'on se presse bientôt pour entendre ses improvisations. Parallèlement, il se passionne pour le plain-chant, les rythmes de l'Inde et les chants des oiseaux dont il entreprend la notation et le classement méthodique. Il participe à la fondation du groupe «Jeune-France» puis est nommé professeur d'harmonie au Conservatoire de Paris.

La classe d'analyse, d'esthétique et de rythme est spécialement créée pour lui en 1947 au sein du même Conservatoire où il est nommé professeur de Composition en 1966. Elu Membre de l'Institut de France en 1967, il a reçu de nombreux prix. Il est mort en 1992 à Paris. Il est l'auteur, entre autres pièces, de Préludes (1929) pour piano, Poèmes pour Mi (1936) pour soprano et piano, Quatuor pour la fin du temps (1941) pour piano, violon, voloncelle et clarinette, Visions de l'Amen (1943) pour 2 pianos, Vingt Regards sur l'Enfant Jésus (1944) cycle pour piano solo, la Turangalîla-Symphonie (1946-48) pour grand orchestre avec piano solo et ondes Martenot, Quatre Etudes de rythme (1949-50) pour piano (parmi lequel Mode de valeurs et d'intensités), Livre d'orgue (1951), Chronochromie (1960) pour orchestre, et de l'opéra Saint François d'Assise (1983).

Vidéos à découvrir