Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Ça Vous Regarde - Le débat : Génocide au Rwanda : la France complice ?

il y a 4 ans1.9K views

LCP

LCP

Kigali a commémoré lundi dernier, le 20e anniversaire du génocide au Rwanda en 1994 et qui, en 100 jours, entre le 7 avril et le 4 juillet, tua entre 800 000 et un million de tutsis. Suite à cette commémoration, à laquelle aucun représentant officiel français ne s’est rendu, créant une nouvelle crise diplomatique entre les deux pays, puisque le président rwandais Paul Kagame s’en est de nouveau pris à la France. Il a rappelé le « rôle direct dans la préparation politique du génocide et la participation de cette dernière à son exécution même » ; des accusations qualifié d’ « ignominieuses » par Paul Quilès qui présida en 1998 la commission d’information parlementaire sur le Rwanda.

Pourtant aujourd’hui des zones d’ombre subsistent, tant sur le plan de l’opération Turquoise lancé le 22 juin 1994 sous l’égide de l’ONU qui avait pour but d’établir une zone humanitaire sécuritaire pour les réfugiés que sur des livraisons d’armes et sur les exactions commises. Certains révélations et témoignages pointent des incertitudes sur la responsabilité de la France et la manière dont se sont déroulés certains massacres. Et pour certains, des questions demeurent sans réponses.
La France a-t-elle une part de responsabilité dans cette guerre ? A-t-elle pleinement œuvré pour la paix ? Ne s’est-elle pas rendue coupable de non-assistance à personne en danger ? La mission d’information parlementaire sur le Rwanda a-t-elle faite toute la lumière sur ce drame ? Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

Ça Vous Regarde - Le débat : Génocide au Rwanda : la France complice ?
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x1no3wj" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus