Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Regarder en plein écran

A la poursuite d'«Octobre rouge»

Jean P.
il y a 12 ans|28.8K vues
Film américain de John Mac Tiernan (1989).

Le commandant Ramius (Sean Connery), officier de la marine soviétique mais d’origine balte, commence dans l’Atlantique les essais d’un nouveau type de sous-marin d’attaque ultra-secret, l’« Octobre rouge ». Ayant un vieux compte politique personnel, autant que patriotique, à régler avec l’état-major, il prévoit de livrer son bâtiment aux Américains, avec l’aide de quelques officiers, dont son second, le capitaine Borodine (Sam Neil). Les Soviétiques lancent un autre sous-marin à sa poursuite et tentent de faire croire à Washington que Ramius est devenu fou et veut lancer ses missiles sur les Etats-Unis. Un sous-marin américain est chargé de l’intercepter et de le couler, sous les ordres du commandant Mancuso (Scott Glenn). Mais un officier de la CIA, le capitaine Ryan (Alec Baldwin), embarqué dans le submersible américain, a deviné les intentions de Ramius et parvient à convaincre le commandant de donner sa chance au transfuge.

Une partie serrée s’engage, au terme de laquelle le sous-marin soviétique poursuivant est coulé et l’équipage de l’« Octobre rouge » évacué à la suite d’une fausse alerte à la pollution nucléaire. Les Soviétiques croient qu’il a sombré lui aussi avec son commandant et les quelques hommes restés à bord. Borodine est tué par un marin réfractaire. Ramius peut enfin livrer son sous-marin à Mancuso et Ryan en toute discrétion.

Un film remarquablement construit et qui tient en haleine. La qualité en est rehaussée par l’excellence de la distribution, que domine Sean Connery, l’un des tout meilleurs acteurs du moment. Malgré un éreintement par la critique américaine, le public s’est précipité dans les salles, remboursant dix fois le coût énorme de la production en quelques mois.