il y a 16 ans

Irak, terre fatale pour les journalistes

Rue89
Rue89
153 journalistes et collaborateurs des médias tués en Irak. Pour dénoncer cette hécatombe passée sous silence, Reporters sans frontières a réuni 153 militants sur le parvis des Droits de l’homme à Paris, vendredi, quatre ans après le début de la guerre. Vêtus de gants et masques blancs, ils ont brandi chacun un portrait d’un journaliste français et déroulé une banderole : « Irak : 153 journalistes tués en quatre ans. Et si c'était en France ? » Depuis le début du conflit, 83% des professionnels de l’information tués dans le pays étaient effectivement de nationalité irakienne. Et pour Robert Ménard, secrétaire général de RSF, « si on se bat pour la liberté de la presse, on se bat quand c’est des Français, mais aussi quand c’est des Irakiens » (voir le diaporama).