Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

C dans l'air : fin de vie, qui décide ? 17/01/14

il y a 5 ans784 views

Sgtpepperv2

Sgtpepper

Fin de vie : qui décide ?

La décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne refusant que soit mis en place un protocole de fin de vie pour Vincent Lambert relance le débat sur l'euthanasie. Cette question sera au cœur d’une consultation confiée à la ministre de la Santé, en vue d’un nouveau texte de loi qui sera présenté avant décembre au Parlement.

Il l’avait intégré dans sa proposition 21 de candidat à la présidentielle. S’il n’a jamais prononcé le mot, François Hollande est revenu longuement ce mardi 14 janvier 2014, lors de sa conférence de presse, sur la question sensible de l’euthanasie. Il a chargé la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de mener des consultations en vue de trouver un « accord, le plus large possible » sur un nouveau texte de loi, qui sera présenté d’ici la fin de l’année au Parlement et devra permettre à une personne atteinte d'une maladie incurable de demander, dans un cadre « strict », une « assistance médicalisée pour terminer sa vie en dignité ».

Jusqu’à présent, la législation actuelle repose sur la loi Leonetti de 2005. Ce texte, destiné à lutter contre l'acharnement thérapeutique, ouvre la possibilité de la procédure du laisser-mourir. Il permet l'interruption des traitements « disproportionnés ou n'ayant d'autre effet que le seul maintien artificiel de la vie », à condition que le patient en ait fait la demande, ou s'il n'est pas en état de le faire, que sa famille ait été consultée.

Sauf que son application est parfois problématique, comme dans le cas de Vincent Lambert. Victime il y a cinq ans d'un accident de moto, l'homme, âgé de 38 ans, totalement aphasique et dans un état pauci-relationnel (état de conscience minimale), n'est maintenu en vie que par une sonde gastrique, que ses parents refusent de débrancher. Sa femme, en accord avec le corps médical, qui souhaitait, au contraire, que le traitement soit arrêté, n'a pas été suivie ce jeudi 16 janvier par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. La justice a enjoint aux médecins de maintenir l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert. Une décision qui relance depuis hier le débat sur l’euthanasie passive et devrait revenir dans les discussions des prochains mois sur la question de la fin de vie.

Invités : Didier Sicard - Noëlle Chatelet - Sarah Dauchy - Denis Labayle

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

C dans l'air : fin de vie, qui décide ? 17/01/14
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x19urmr" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus

Signaler cette vidéo

Quel est le problème ?

Intégrer la vidéo

C dans l'air : fin de vie, qui décide ? 17/01/14
Lecture auto
<iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="https://www.dailymotion.com/embed/video/x19urmr" allowfullscreen allow="autoplay"></iframe>
Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus