Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Julia Cagé

Regarder en plein écran
il y a 5 mois

Abolition des redevances TV : Honte à la République

MediaActuY
MediaActuY
Julia Cage, économiste spécialisée dans les médias, estime que la fin de la taxe sur l'audiovisuel public, évoquée par Emmanuel Macron, fait peser une menace sur la capitulation des groupes français de télévision et de radio devant le pouvoir politique.
#Suppressionredevance #télé #honteRépublique
L'économiste Julia Carg, spécialisée dans les médias, estime que la fin de la taxe sur l'audiovisuel public, évoquée par le candidat à la présidentielle Macron, constitue une menace pour la télévision française et le groupe de radio français succombant au pouvoir politique.

En mai 2018, 600 habitants des banlieues et acteurs de la politique de la ville étaient conviés à l'Elysée pour un « événement de mobilisation en faveur des territoires prioritaires de la politique de la ville ». (Dennis Allard/Libération)

Par Julia Cage, professeur d'économie à l'Académie des sciences de Paris

La honte de la république, lorsqu'elle est présidente, est de s'attaquer au contre-pouvoir de base qui fait fonctionner correctement les trois autres : les médias.

Or, c'est exactement ce que vient de faire le candidat Emmanuel Macron, en optant pour l'annonce de la suppression des "Contributions à l'Audiovisuel Public" (CAP), plus connues sous le nom de "redevances", comme première mesure de campagne. Prenons donc la rhétorique d'extrême droite, avec Eric Zemore et Marine Le Pen en tête.

La honte d'une république, lorsqu'elle est présidente, c'est d'afficher des calculs électoraux séditieux et de basse-cour ; car oui, les redevances sont impopulaires, surtout à une époque d'inflation galopante et d'inquiétudes sur le pouvoir d'achat. Mais cela ne veut pas dire que ce n'est pas nécessaire. Il fournit 138 euros par foyer et par an pour financer les services d'information du public, à savoir France TV, Radio France, Arte, France Médias Monde et l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Pour chacun de ces organismes, le CAP est une source intégrale de financement ; à ce titre, il représente environ 82 % du... chiffre d'affaires.
Plus sur

Vidéos plus anciennes