Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Tristane Banon

Regarder en plein écran
il y a 2 mois

Dans Quotidien, Tristane Banon dénonce une plainte en diffamation déposée par PPDA

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Victime d'une tentative de viol à DSK en 2003, la romancière a soutenu la femme visée dans une plainte en diffamation par un ancien reporter de TF1.
#DansQuotidien #Tristane #Banondénonce #plaintediffamation
Pascal Le Segretain par Tristane Banon lors de la Fashion Week de Paris le 25 septembre 2019

Violence sexuelle - La journaliste et romancière Tristane Banon s'est exprimée sur l'affaire PPDA dans Le Quotidien du mercredi 11 mai. Dans un reportage qui retrace la chute de Dominique Strauss-Kahn, l'auteur revient sur les allégations d'agressions sexuelles qu'elle a portées contre lui après une tentative de viol en 2003. Forcément, l'émission Mediapart, diffusée la veille, a réuni 20 femmes qui ont accusé des journalistes d'agressions sexuelles. Elle a déclaré que le problème de Mediapart était "une réponse assez évidente à sa plainte". Les victimes de PPDA ont décidé de ne pas montrer leur visage pour parler ensemble après que des journalistes eurent déposé des plaintes de "censure en diffamation" contre 16 d'entre elles. "Il ne faut pas les provoquer à ce point", a poursuivi Tristane Banon.

« Je ne pense pas que Patrick Poivre d'Arvor doive provoquer ces femmes avec des plaintes. Il y a un minimum de pudeur. »



Tristane Banon sur le plateau de #QuotidienqaHYhoB4IG — Quotidien du 11 mai 2022

"Il faut qu'il y ait un minimum de décence", plaide la romancière, qui fait le parallèle avec sa propre histoire : "Je n'ai pas parlé à la presse, mais puis il y a eu une interview de DSK avec Claire Chazal, qui a menti et s'est rarement énervée. . Là, j'ai vu rouge. C'est là que je me suis dit : 'Cette fois, je vais parler'", a-t-elle expliqué. Comme Tristane Banon, 20 des victimes du PPDA ont révélé avoir également été encouragées à prendre la parole par des journalistes interrogés par le Daily News en mars 2021. Lors d'entretiens, il a nié les allégations, affirmant même qu'elles l'offensaient.

Voici ce que Patrick Poivre d'Arvor avait à dire sur notre plateau devant 20 femmes, dont 18 femmes seins nus qui ont témoigné contre lui ⤵️ HVP5ffoO3R — Quotidien 11 mai 2022