Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Ksenia Sobtchak

Regarder en plein écran
il y a 2 ans|13 vues

Présidentielle en Russie. Qui est Ksenia Sobtchak, candidate face à Poutine ?

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
Présidentielle en Russie. Qui est Ksenia Sobtchak, candidate face à Poutine ?

Face au président sortant, plusieurs candidats ont réussi à se présenter à l'élection de ce dimanche. Parmi eux, Ksenia Sobtchak est passée de la télé-réalité au journalisme politique. Dénigrée par les partisans d'Alexeïn Navalny, elle tente de faire entendre sa voix dans une campagne atone.

Ils ont installé un igloo gonflable place Pouchkine. Mais les visiteurs sont rares. Valentina, 72 ans, a poussé la porte. Ce n’est pas le discours libéral de Ksenia Sobtchak qui l’a attirée. La retraitée se bat contre l’administration pour une affaire d’expropriation. Et elle fait le tour des candidats à la recherche d’un soutien.

« Ksenia est une vraie démocrate. Elle est la seule à vouloir rendre la Russie européenne », plaide Nikita, 20 ans, devant la table couverte de tracts. « Elle veut mettre fin à l’autoritarisme du régime », ajoute Vladimir, 40 ans, un autre militant.

« Marionnette du Kremlin »
C’est peu de dire que sa voix ne porte pas. Les sondages créditent de 1,5 % à 3 % des voix cette ancienne star de la téléréalité. Elle est la fille d’Anatoli Sobtchak, ancien maire de Saint-Pétersbourg et mentor de Vladimir Poutine. L’actuel président l’a connue enfant.

On l’a appelée la « Paris Hilton » russe avant qu’elle ne devienne une journaliste politique reconnue. « Marionnette du Kremlin », pour ses détracteurs, mise là pour attirer des partisans de Navalny. Elle n’en a cure et mène campagne, attaquant Poutine frontalement et sillonnant le pays pour porter des valeurs progressistes qui ne dépareilleraient pas dans une élection à l’Ouest.

« Elle est pour le mariage gay et la dépénalisation du cannabis, contre l’annexion de la Crimée… Les Russes trouvent ça trop libéral », commente Alexander Artemyev. Détestée par une grande partie de la population, Ksenia Sobtchak prend date, sûre qu’elle incarne la relève.