Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture

Regarder en plein écran
il y a 6 jours

L'Unesco fait le bilan sur les destructions de sites culturels en Ukraine

L'Unesco fait le bilan sur les destructions de sites culturels en Ukraine.
Au 120ème jour du conflit opposant la Russie à l'Ukraine, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a publié un bilan sur les destructions de sites dans les zones de conflit.
Selon les vérifications effectuées par les experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, Unesco.
ces destructions incluent 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques, Unesco.
Trois régions concentrent les trois-quarts des dommages depuis le début de l'invasion russe : celles de Donetsk (45 sites touchés), Kharkiv (40) et
Kiev (26) selon l'Unesco.
À l'aube de l'intégration de l'Ukraine au sein de l'Union européenne, le Président Volodymyr Zelensky a exprimé sa volonté de recevoir également plus d'armes de la part de la communauté internationale.
Aussi activement que nous nous battons pour une décision positive de l'Union européenne sur la candidature de l'Ukraine, nous nous battons quotidiennement pour obtenir des livraisons d'armes modernes, Volodymyr Zelensky.
Outre les conséquences sur les populations locales, le conflit dans l'est de l'Ukraine a également des répercussions à l'international.
Le blocus russe des ports ukrainiens de la mer Noire a mis à l'arrêt les exportations de céréales du 4e plus grand exportateur mondial de blé et de maïs, menaçant l'approvisionnement alimentaire de nombreux pays, Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial à l'AFP.
Ces pénuries alimentaires risquent d'entraîner non seulement des famines mais aussi d'affaiblir la résistance des populations exposées aux maladies infectieuses à cause d'une nutrition déficiente, Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial à l'AFP