Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

Manifestation

Regarder en plein écran
il y a 8 jours|136 vues

Manifestations : détournement d’images au RN | 17/06/2021 | Désintox | ARTE

Désintox - Arte
Désintox - Arte
Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes, à 20h sur Arte.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur Twitter : https://twitter.com/ArteDesintox
Sur le site d'Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014077/28-minutes/RC-016371/desintox/

Tandis que des milliers de personnes participaient en France, le samedi 12 juin, à des manifestations pour les libertés et contre l’extrême-droite, plusieurs internautes ainsi que des élus d’extrême-droite, comme l’eurodéputé Gilbert Collard du Rassemblement National, ont partagé une vidéo, où l’on entend des manifestants scander : « les Blancs derrière ! Les mecs derrière ! ».

Un moyen de chercher à décrédibiliser les manifestants. Ce type de slogan démontrerait l’intolérance des militants contre l’extrême-droite. Dans un tweet, Gilbert Collard assure que les images ont été tournées « à Lyon » et dénoncent « les islamogauchistes [qui] inventent un nouveau slogan honteusement raciste et sexiste ».

Mais ces images n’ont été ni filmées à Lyon, ni lors de la manifestation du 12 juin contre l'extrême droite. En cherchant leur origine, Désintox a pu identifier, grâce au numéro de téléphone d’une boutique en arrière-plan, que la scène a été tournée sur le boulevard Sébastopol en plein centre de Paris. Quant à la date, il s’agit d’un reportage de l’agence de presse Where The Claim is, qui avait filmé la marche des lesbiennes pour la PMA, le 25 avril à Paris. Sur les images en meilleure qualité, on peut lire que le groupe scandant les slogans visant les blancs et les hommes se tient derrière la banderole « Lesbiennes racisées en bande organisée », qui selon l’agence de presse, avait pris la tête du cortège et réclamait la non-mixité.

Cet activisme radical a ensuite été récupéré par l’extrême-droite pour tenter de décrédibiliser les manifestants du 12 juin.




Tweet de Collard: https://twitter.com/GilbertCollard/status/1403741331256713216
Source images: https://www.youtube.com/watch?v=0TIfwka9qIk&t=630s
Ajoutées

il y a 1 mois