Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Nous ne sélectionnons pas nous-mêmes les vidéos qui apparaissent sur nos pages Topics, elles sont automatiquement choisies par un algorithme. Si vous pensez qu'une vidéo n'appartient pas à un Topic, merci de nous la signaler.

76ers de Philadelphie

Regarder en plein écran
le mois dernier

Draft Les Sixers conservent finalement leur 23e choix

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
NBA - Propriété des Nets depuis l'échange Ben Simmons - James Harden, ce 23e choix pouvait être échangé avec un autre choix du premier tour, de la Draft 2023.
#Draft2022 #Les #Sixersconservent #finalement23e
Dans le cadre de l’échange phare de la saison entre Ben Simmons et James Harden en février, la franchise de Brooklyn avait reçu deux choix du premier tour en provenance des Sixers : un choix non protégé en 2022, et un choix protégé Top 8 en 2027 .

Le premier choix, le 23e de cette année, pouvait être échangé en un choix du premier tour, toujours non protégé, en 2023. ESPN rapporte que c’est bien la stratégie choisie par Sean Marks. Ce qui signifie que les Sixers conservent donc le 23e choix de la Draft 2022, et que les Nets héritent d’un choix non protégé du premier tour en 2023.

Côté Nets, la stratégie semble claire : après une saison décevante, la franchise n’est pas intéressée par l’ajout d’un autre jeune joueur dans son effectif pour l’exercice 2022/23, un an après Cameron Thomas et Day’Ron Sharpe. Par ailleurs, le club se laisse davantage de temps pour jauger la valeur et l’importance accordée à ce choix : un transfert, pour obtenir un joueur capable d’apporter immédiatement dans la rotation de Steve Nash, n’est pas à exclure.

Pour les 76ers, ce 23e choix offre l’opportunité d’apporter davantage de profondeur à la rotation de Doc Rivers dès l’an prochain. À ce stade du premier tour, de nombreux potentiels bons « role player » seront disponibles. Surtout que le club a prouvé qu’il avait du flair dans la seconde moitié du premier tour : Tyrese Maxey était notamment le 21e choix de la Draft 2020. Et l’ancien arrière de Kentucky s’avère être bien plus qu’un simple « role player ».