Advertising Console

    Led Zeppelin's story Pt. 5

    Reposter
    Jean-michel Pelet

    par Jean-michel Pelet

    575
    70 vues
    Led Zeppelin a également bâti sa réputation sur ses prestations scéniques devenues légendaires, donnant une large part à l'improvisation (solos de guitare ou de batterie extensifs) au cours de longs medleys qui constituent autant d'interprétations réarrangées de leurs propres compositions
    1975 à 1980 : vers le déclin
    Le 4 août 1975, Robert Plant et son épouse Maureen sont victimes d'un grave accident de voiture lors de vacances sur l'île de Rhodes. Plant reste dans un fauteuil roulant durant de longs mois, se demandant même s'il pourra jamais remarcher. Au début de l'année 1976, le groupe retourne enfin en studio pour enregistrer un nouvel album.
    Le 5 avril 1976, le groupe sort Presence, album dans lequel figurent les titres Achilles Last Stand (qui dure plus de dix minutes), Nobody's Fault But Mine ainsi que Tea for One.
    En octobre 1976, sortent le film et l'album live The Song Remains The Same.
    Une fois Plant complètement rétabli, le groupe entame au début de l'année 1977, ce qui sera sa plus grande tournée américaine depuis leur création. En effet, pendant leur inactivité forcée, une nouvelle génération de groupes de rock, décidée à faire oublier leurs prédécesseurs, est apparue (le hard rock de AC/DC, des Scorpions, de Kiss et de Judas Priest et le punk rock des Sex Pistols, des Ramones et des Clash…). Led Zeppelin se doit de réagir et de prouver qu'il reste l'un des meilleurs groupes de rock du moment. Plus de cinquante concerts sont ainsi organisés à travers les États-Unis mêlant rock lourd et intermèdes acoustiques.
    Le 20 août 1979, In Through the Out Door, qui sera le dernier album avec les quatre membres du groupe (les albums suivants seront issus d'archives sonores diverses); "In Through the Out Door" sort avec une pochette emballée dans du papier kraft, fragile et de collection. Led Zeppelin doit alors beaucoup au travail de John Paul Jones pour la sortie de cet l'album qu'il marque de son empreinte en raison de l'addiction de Jimmy Page à l’héroïne. D'après Richard Cole — lui-même héroïnomane — Page commença à prendre de l'héroïne en 1976 lors des sessions d'enregistrement de l'album Presence. Peu de temps après, Page confia à Cole qu'il était devenu dépendant21. En 1977, la toxicomanie de Page commence à affecter son aptitude à jouer. Il a perdu du poids et n'est plus en symbiose avec les autres membres du groupe, notamment Plant, lors des concerts22. Lors de l'enregistrement de In Through The Out Door en 1978, l'influence de Page sur l'album est moindre que celle de John Paul Jones, en raison de ses abus qui entraînent son absence des studios durant de longues périodes. L'album In Through the Out Door est ainsi teinté de sons issus de synthétiseurs comme dans les titres Carouselambra, In The Evening et All My Love écrit à la mémoire de Karac.
    La séparation du groupe
    Le 25 septembre 1980 survient le dernier drame qui sera fatal au groupe. John Bonham, qui a toujours été connu comme un grand buveur, sort pour une ultime soirée.