Hudson Taylor, Missionnaire en Chine 2

Try Our New Player
90 views
  • About
  • Export
  • Add to
Hudson Taylor
L'HOMME DE DIEU PUISSANT DANS LA PRIERE
par Eugenie Myers Harrison

Dans l’année 1854, un bateau naviguant en mer fut arrêté au voisinage de la Nouvelle Guinée. Voyant la détresse qui se lisait sur le visage du capitaine alors qu’il scrutait attentivement la mer, un jeune Anglais lui demanda la raison de son inquiétude. Voici ce qui fut sa réponse : "Un courant à quatre nœuds nous entraîne rapidement vers quelques récifs submergés là-bas. Notre destin semble être scellé." Sur les rivages de l'île, les cannibales couraient ici et là et allumaient des feux dans une grande jubilation. Puis, le capitaine parla de nouveau : "Nous avons fait tout ce qui peut être fait." "Non," répondit le jeune homme, "il y a une chose que nous n'avons pas faite. Quatre d'entre nous à bord sont chrétiens. Laissez chacun d'entre nous se retirer dans sa cabine, afin que, dans l’unité de la prière, il demande au Seigneur de nous donner une brise immédiatement." Il en fut convenu et fait ainsi. Après quelques minutes d'intercession fervente, le jeune homme retourna sur le pont confiant dans le fait que sa requête lui avait été accordée. En trouvant le premier officier, un homme impie, en service, il lui demanda de déployer la grande voile. "A quoi bon cela servirait-il?" demanda-t-il. Le jeune homme lui dit que lui et trois autres avaient demandé à Dieu d'envoyer un vent, que celui-ci allait venir sur le champ et qu'il n'y avait pas une minute à perdre, puisqu’ils étaient également près des récifs. Avec un regard de mépris, l'officier répondit avec un juron : "Idiotie! C’est impossible de prier pour que le vent se lève." Remarquant quelques instants plus tard que la plus haute voile commençait à trembler, il dit : "C'est seulement une patte de chat - une simple bouffée de vent." "Ne faîtes pas attention à ce que vous pensez," cria le jeune homme. "Déployez la grande voile rapidement."

Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour se mettre à l’ouvrage. En entendant le lourd pas des hommes sur le pont, le capitaine jeta un coup d’œil de sa cabine et vit que la brise était en effet venue. En quelques minutes, ils s’éloignèrent des dangereux récifs, à la grande déception des cannibales indigènes qui étaient sur la plage.

En écrivant sur ces choses et sur des expériences semblables, le jeune homme dit : "Ainsi Dieu m'encourageait, jusqu'à notre débarquement sur les rivages de Chine, à Lui apporter chaque besoin spécifique dans la prière et à m'attendre à ce qu'Il honore le nom du Seigneur Jésus et accorde Son aide toutes les fois où une situation d'urgence l’exige."

Ainsi, il nous a été présenté un homme remarquable, J. Hudson Taylor, et le texte de Jean 14:13, qui était tissé sur le tissu de sa vie et sur la texture de ses accomplissements extraordinaires: "Et tout ce que vous demanderez en Mon nom, Je le ferai afin que le Père soit glorifié dans le Fils."

La suite ....http://sentinellenehemie.free.fr/bio_hudsontaylor.html

0 comments