1 Mai 2013 Marine le Pen SONDAGES 30 Avril 2013 BFM TV

SCHOUM1

par SCHOUM1

139
85 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L'Enfumage puissance 10
De nos sondeurs à la botte du monde de la Finance et Média tv

1er mai 2013 le FN est dans la rue

Parti raciste, xénophobe, et surtout collabos en puissance, certains enrôlés
Volontairement dans la SS Nazis, ne manque pas de souffle (voir à 10 mN vidéo)
Se comparer aux résistants du Vercors est une honte pour la France et ceux mort pour elle.

le maquis du Vercors
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le maquis du Vercors fut une importante base de la Résistance française réfugiée dans le massif du Vercors, véritable forteresse naturelle
1944 : Un destin terrible
Bientôt connu comme l'un des principaux centres de résistance du maquis, le village de Vassieux, situé sur le plateau du Vercors vers 1100 mètres d'altitude, est l'objet, du 16 au 24 avril 1944, d'une première opération de répression, menée par la Milice française sous le commandement de Raoul Dagostini. La milice de ce dernier a déjà grandement sévi en Haute-Savoie en hiver 1944. Plusieurs fermes sont pillées et incendiées, des habitants sont torturés et déportés et trois d'entre eux sont fusillés. Malgré cela, la population reste largement favorable à la Résistance

1 commentaire

Critiques sur le JDD
Le journal a été critiqué pour ses liens avec le pouvoir, sous le mandat de Nicolas Sarkozy6.

« Nicolas Sarkozy considère que le JDD c’est un peu son journal. Il a une relation unique, très spécifique, avec ce canard. A Neuilly hier, comme à l’Élysée aujourd’hui, il le lit de la première à la dernière ligne chaque dimanche matin depuis plus de trente ans ». Ce propos de Franck Louvrier, le chef communicant du président de la République a le mérite de la clarté. Il résume ce que beaucoup savent, mais ne disent pas, à l’intérieur de cette grosse rédaction à l’encadrement pléthorique d’un quotidien qui ne paraît qu’une fois par semaine. Nicolas Sarkozy a mis la main sur le titre depuis plusieurs années et continue de le diriger, indirectement, à tous les étages. Car il a un accès direct aux quatre principaux niveaux de direction : Arnaud Lagardère d’abord, son « frère » et le PD-G du groupe qui édite le JDD ; Denis Olivennes ensuite, qui coordonne la branche médias du groupe et veille tout particulièrement sur le JDD ; Jérôme Bellay, le directeur du journal ; enfin l’un des quatre rédacteurs en chef, le vrai chef du service politique, Bruno Jeudy. Par ce quadruple pilotage, Nicolas Sarkozy est le véritable patron du JDD.

http://blogs.lexpress.fr/sarkozysme-culturel/2012/03/02/le-jdd-de-sarkozy/
Par SCHOUM1 l'année dernière