Berlusconi : vers l'inégibilité?

Découvrir le nouveau player
iTELE

par iTELE

1,5K
6 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le Cavaliere, élu au Sénat aux législatives de fin février, a vu se confirmer, dans le procès Mediaset, une condamnation à un an de prison pour fraude fiscale - en réalité quatre dont trois aussitôt amnistiés - et surtout une interdiction d'exercer toute fonction publique pendant cinq ans. Il devrait pas aller en prison. Mais pour celui qui tente de revenir sur le devant de la scène, être écarté de la politique, peut être un véritable coup dur.

Dans ce procès, Silvio Berlusconi était accusé d'avoir artificiellement "gonflé" le prix des droits de diffusion de films, achetés via des sociétés écrans lui appartenant, au moment de leur revente à son empire audiovisuel Mediaset. Le groupe aurait ainsi constitué des caisses noires à l'étranger et réduit ses bénéfices en Italie pour payer moins d'impôts. Le manque à gagner pour le fisc italien a été évalué à 7 millions d'euros.

0 commentaire