Advertising Console

    VENTURINI, Serge - Pour Abdellatif Laâbi.

    Repost
    Gilles-Claude Thériault

    par Gilles-Claude Thériault

    41
    124 vues
    "Tout est prêt pour la mort.
    Ce qui résiste le mieux sur terre, c'est la tristesse,
    Et ce qui restera, c'est la Parole souveraine".
    Anna Akhmatova

    POUR ABDELLATIF LAÂBI

    Ô que ta parole soit tranchante
    creusante comme l’antique obsidienne
    Brûlante comme la pierre des volcans
    Odorante de senteur humaine
    jusqu’à l’impur dans la mémoire
    Légère comme les cristaux des rêves qui hantent
    telle la pleine rondeur des seins mûrs des femmes

    Et qu’elle ait la peau lisse des fleuves
    et la beauté des clefs de voûte
    Qu’elle soit rigoureusement droite
    taillée comme la rugueuse pierre d’angle
    aussi noire que celle des fondateurs
    Étrange ainsi que la voix autre de la libre parole
    voix des mages et des chamans celle des thaumaturges

    Que ta parole soit de révolte
    lancée contre les injustices
    contre les guerres et la misère
    Qu’elle ricochette comme le sourire
    aux lèvres des visages d’enfants
    En sa matière qu’elle garde sonnante
    son solide mystère de météorite

    Que ta parole soit celle d’un homme
    homme-volcan entre terre et ciel
    afin que les esprits s’épuisent
    sur son babil d’énigme sonore
    Pierre d’un cœur Pierre d’un temps
    Parole Ô Pierre vivante au goût de sel
    Tu as l’éclat du chant tu as la force de l’âme

    Serge Venturini
    Paris, 27 janvier 2008

    Extrait du recueil, Serge Venturini, ‘Avant tout et en dépit de tout (2000-2010)’,
    dédié à Marina Tsvétaïéva, Éditions L’Harmattan, coll. "Poètes des cinq continents",
    Paris, janvier 2011.
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=32988

    « Serge Venturini, "Homme-volcan entre terre et ciel"…
    … il a fait sienne cette belle devise de Blaise Cendrars qu’il cite:
    "Écrire c'est brûler vif, mais c'est aussi renaître de ses cendres." »
    Gil Pressnitzer
    http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/venturini/venturini.html

    ILLUSTRATION
    Abdellatif Laâbi, Saint-Quentin-en-Yvelines, 2007.

    Traducteur, écrivain et poète marocain.
    Prix Goncourt de poésie, 2009.
    Grand Prix de la francophonie, décerné par l'Académie française, 2011.
    http://www.laabi.net/

    "La poésie est tout ce qui reste à l'homme
    pour proclamer sa dignité,
    ne pas sombrer dans le nombre,
    pour que son souffle reste à jamais imprimé et attesté dans le cri".

    Citation de Jacques Alessandra, ‘Abdellatif Laâbi, traversée de l'œuvre’,
    coll. Les Essais, Éditions de la Différence, Paris, avril 2008, p.21.
    http://www.ladifference.fr/abdellatif-laabi-traversee-de-l.html?indextitre=4&titre=A#livre1700

    La poésie d’Abdellatif Laâbi est
    "cette poésie qui vous revient, dans ce réveil des peuples,
    comme un air de printemps".
    Serge Venturini