Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Rigueur : le président va-t-il changer de cap ?

    Reposter
    LCP

    par LCP

    2,5K
    1 146 vues

    Se concentrer sur l’emploi et le redressement : c’est le souhait qu’a exprimé François Hollande hier à la sortie du Conseil des Ministres. Après l’adoption de la loi sur le mariage pour tous, le président veut désormais se consacrer « à l’essentiel ». Et pour cela, pas question de changer le cap économique qu’il a fixé pour le pays, celui du « sérieux budgétaire », prôné par l’Allemagne et l’Europe depuis le déclenchement de la crise. « La politique que je conduis est celle qui permet d’éviter l’austérité. Je n’en changerai pas. », a-t-il déclaré le 10 avril dernier.



    Les chiffres ne sont pourtant pas bons : presque 5 millions de chômeurs au mois de février, un déficit public ramené à 3,7% en 2013 et une croissance économique bloquée à 0,1%. En dépit de ces mauvais résultats, le Ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, veut rester optimiste. Il a confirmé mardi les prévisions de croissance du gouvernement, estimée à 1,2% en 2014.



    Seulement voilà, les critiques fusent, notamment au sein du gouvernement. Cécile Duflot, Arnaud Montebourg et Benoit Hamon se sont déjà prononcés il y a quelques jours pour une inflexion de la politique économique du chef de l’Etat qui « conduit la France dans une impasse ». Une vision accréditée par le président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, qui a estimé hier que « l’austérité a atteint ses limites ». L’aile gauche du PS a déjà pris les devants : elle propose au président un « plan de relance écologique et social » qui opérerait le « tournant de la relance » : une relance par la consommation.



    Le président abandonnera-t-il sa politique d’austérité ? Peut-on relancer l’économie par la consommation, comme le prône certains ministres ? L’Allemagne impose-t-elle son modèle à la France ?



    Arnaud Ardoin en débat avec ses invités :

     Karine Berger, député PS des Hautes-Alpes

     Jean Arthuis, sénateur UDI de la Mayenne, ancien ministre de l’Economie et des Finances

     Gérard Dussillol, financier et président du pôle Finances Publiques à l’Institut Thomas More

     Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart



    Pour cette cinquième saison, découvrez notre formule entièrement consacrée à l’actualité avec davantage d’interactivité…
    Commentez en direct votre rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux.

    Nous attendons toutes vos réactions sur notre page