Advertising Console

    Laurent Wauquiez : [Chomage] 5 records battus en moins d’un an"

    Repost
    Public Sénat

    par Public Sénat

    1,9K
    274 vues
    L'invité politique
    Le 25 avril 2013 à 8h15 sur Public Sénat et Radio Classique ,
    Laurent Wauquiez, Vice-président de l’UMP et député de la Haute-Loire
    Invité d’Anne-Laure Jumet et de Gilles Leclerc

    Extraits

    A propos du rejet par le gouvernement de l’amnistie concernant les délits à l’occasion de conflits sociaux :

    « C’est un éclair de lucidité tardif. (…) On a un ministre de l’Intérieur qui est tombé à bras raccourcis sur tous ceux qui ont osé manifester. Tout d’un coup leur a sauté aux yeux l’incohérence de ce qu’ils étaient en train de faire. Mais ce qui est grave, c’est qu’ils ont pendant un moment pensé sérieusement pour soigner une petite clientèle syndicale, à faire passer une loi d’amnistie, c’est quand même très grave. »

    A propos du chômage :

    « Les chiffres qui vont tomber ce soir sont pour moi un dur rappel à la réalité et une douche froide pour le gouvernement. Cela fait plusieurs semaines que le gouvernement s’occupe de tout, sauf d’emploi. (…) 5 records battus en moins d’un an : le nombre de demandeurs d’emploi vraisemblablement ce soir, la baisse historique du pouvoir d’achat notamment des classes moyennes, le record de dépenses publiques, le record de prélèvements obligatoires, et un des niveaux les plus bas dans l’économie de notre pays sur la part industrie dans la valeur ajoutée. (…) Tous ces voyants rouges signifient qu’il faut arrêter le bricolage. Le crédit impôt-compétitivité doit être remplacé par une baisse immédiate des charges sur les entreprises. »

    A propos du « mur des cons » et de la réaction de la Garde des Sceaux :

    « C’est absolument consternant, ça révèle un niveau de déliquescence des institutions de la République extrêmement inquiétant. (…) Je trouve [la réaction de Christiane Taubira] pleine d’humour. [On] nous dit de porter plainte, ce sera jugé par des magistrats qui jugeront une plainte portant sur le Syndicat de la magistrature. (…) Je ne peux qu’être frappé par l’indignation variable de Mme Taubira. (…) Elle doit prendre la mesure de ce qui est en train de se passer. (…) Ce « mur des cons » est comme un mur des condamnés. (…) En matière de doute sur l’impartialité du Syndicat de la magistrature, on a ce qu’il faut. (…) Leurs propos [du Syndicat de la magistrature] sont encore plus indignes que ce « mur des cons », ils auraient dû au moins se confondre en excuses. »

    A propos de la famille :

    « Il y a une ambiguïté du gouvernement sur la PMA et la GPA. Plus fondamentalement, je suis très préoccupé par ce qu’on est en train de faire aux familles en France : le projet sur les allocations familiales, la baisse de pouvoir d’achat des familles, etc. Le sujet n’est pas de faire de l’anti-Hollande, le sujet est de dire qu’ils sont en train de fragiliser gravement les familles, d’abîmer une des colonnes solides de la politique républicaine. »

    A propos de l’UMP :

    « C’est une très bonne chose qu’il y ait pu y avoir un accord [entre François Fillon et Jean-François Copé]. (…) Ma priorité, c’est de rendre l’opposition plus audible. »