Ça Vous Regarde : le débat : Mariage pour tous : sous le vote, les pavés ?

LCP

par LCP

1,6K
1 172 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

Le calme sera peut-être de retour dans l’hémicycle à partir d’aujourd’hui. Dès 16h15, le texte sur le mariage pour tous sera définitivement adopté à l’Assemblée Nationale. Ce qui mettra alors un point final à une bataille parlementaire qui dure depuis presque deux mois. Les affrontements ont souvent été violents entre défenseurs et opposants au projet de loi. Notamment dans la nuit de jeudi à vendredi où une bagarre a failli se déclencher dans l’hémicycle : un groupe de députés UMP s’est précipité vers les bancs du gouvernement, visiblement excédés par les mimiques d’un collaborateur de la Ministre de la Justice, Christiane Taubira. « Cela fait trente ans que je siège dans cet hémicycle, je n’ai jamais vu cela », a vivement réagi Alain Vidalies. Le député PS du Nord, Bernard Roman, affirme même que « des coups de poing sont partis ».



Si la bataille dans l’hémicycle touche à sa fin, elle se poursuit toujours dans la rue. Depuis le retour du texte à l’Assemblée, les partisans de la « Manif pour tous » se réunissent tous les soirs à 19h devant le Palais Bourbon. Et malgré le vote solennel, ils sont bien déterminés à poursuivre leur combat. Ils étaient entre 45 000 selon la police et 270 000 selon les manifestants, à défiler dimanche pour s’opposer au projet de loi. Une étape, mais pas la fin du mouvement, qui doit se prolonger les 5 et 26 mai prochain. « Nous ne lâcherons rien » , a indiqué la porte-parole de la Manif pour tous, Frigide Barjot, qui a même annoncé vouloir présenter des candidats de son mouvement aux prochaines municipales de 2014. Un mouvement qu’elle précise « apolitique » et étranger au climat d’homophobie ambiant.



Pourquoi la mobilisation contre le mariage pour tous ne faiblit-elle pas, à quelques heures du vote du texte ? L’adoption du projet de loi fera-t-elle naitre de nouvelles formes de mobilisation ? Faut-il craindre d’autres signes de violence ?



Arnaud Ardoin en débat avec ses invités  :



-  Daniel Fasquelle, député UMP du Pas-de-Calais

-  Thomas Thévenoud, député PS de Saône-et-Loire

-  Thibaud Collin, philosophe

-  Martine Gross, sociologue au CNRS et présidente d’honneur de l’APGL (Association des Parents Gays et Lesbiens)



Pour cette cinquième saison, découvrez notre formule entièrement consacrée à l’actualité avec davantage d’interactivité…
Commentez en direct votre rendez-vous quotidien sur les réseaux sociaux.

Nous attendons toutes vos réactions sur notre page Facebook et sur Twitter via le hashtag : #CVR, une émission en permanence connectée !

Retrouvez-nous également tous les jours sur le site de notre partenaire Lejdd.fr. Cette année encore, plus que jamais, le débat de Ça vous regarde, c’est d’abord… votre débat !



En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au cœur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.



De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.



Diffusion : du lundi au jeudi à 20h45 après Ça Vous Regarde : l’Info



En partenariat avec :






Pour commenter l’émission : rendez-vous sur le site du JDD.fr



Une production LCP-Assemblée nationale.

1 commentaire

le ptit con de 18 ans ... la gauche est au pouvoir, nous allons tout faire bla bla bla ... bonne graine ça ...
Par Alf Red l'année dernière